Reconnaissances

Portraitiste de France 

Nous avons l'immense joie de vous annoncer que Didier est Portraitiste de France 2011.

Section:  Portrait et Section : Mariage

Maud Portraitiste de France 2005

Didier 2009 - 2011 et 2013

 

 

Article paru dans le Ouest France

 

 

 

Zoom sur un portraitiste de France, Didier Chastel - Laval

mercredi 18 mai 2011

Naissance, enfance, mariage, réunion de famille, anniversaire... Didier Chastel, fringant quinqua, immortalise les grands événements de la vie.

L'histoire

Cet ancien cadre commercial a gagné son pari : celui de faire de sa passion, son métier. Mais avec l'explosion des ventes d'appareils photos numériques et la vulgarisation de leur utilisation, depuis quelques années, la profession de photographe est bouleversée.

À Laval, des photographes qui tiennent boutique, il n'en reste plus que deux : le studio Chastel et Regard, rue de Verdun. « En 2000, l'arrivée du numérique a changé le métier. Du jour au lendemain, le développement s'est arrêté. On a eu une perte importante, note Didier Chastel. Et avec l'augmentation du nombre de pacs, il y a moins de mariages. » Mais ce Lavallois de naissance reste optimiste. Président pour la Sarthe et la Mayenne du Groupement National des Photographes Professionnels (GNPP), il se bat pour défendre son activité.

Oeil d'artisan

Né en 1959, Didier Chastel reçoit son premier appareil photos à l'âge de 11 ans. Un cadeau de ses parents pour sa communion. À 16 ans, avec ses salaires de jobs d'été, il s'offre son premier appareil photos reflex. « J'ai développé ma technique en faisant poser mes frères, mes soeurs et mes copains. »

Mais avant de vivre de sa passion, il embrasse une carrière dans le commerce. Après son service militaire, il devient vendeur en matériel électrique et électronique. Puis, il passe cadre commercial. Pendant toutes ces années, il n'a pas délaissé sa passion pour la photo : « J'avais toujours une pellicule à faire développer chez le photographe Plé, situé au Leclerc de la route de Tours. » Il y rencontre Maud, assistante du photographe et l'épouse.

Être créatif

Dans les années 90, monsieur Plé cède son activité. Le couple décide de reprendre l'affaire. Après un accompagnement d'un an et demi, en 1996, il achète le fonds de commerce. Depuis, Didier Chastel accompagne ses clients dans les moments importants de leur vie. Avec son oeil d'artisan du cliché « moderne et dynamique », il travaille toujours avec cette volonté farouche « de capturer l'émotion ».

« Il faut être passionné pour faire ce métier, pour ne pas s'essouffler rapidement, insiste-t-il. La prise de vue représente un quart du travail. Il faut procéder ensuite au choix des photos, travailler le cadre, faire le choix des couleurs. » On ne s'improvise pas photographe. « Il faut avoir de bonnes connaissances techniques sur son matériel et en matière de lumière. Il faut savoir se démarquer pour être créatif et ainsi surprendre les gens. »

Son perfectionnisme et sa patience ont payé. En février dernier, il reçoit le titre de Portraitiste de France. Et ce n'est pas une première. En 2007,2009 et 2013 déjà, il a remporté cette distinction. « Le fait de concourir nous oblige à nous améliorer en permanence. » Et le métier exige de se former en continue. « Je participe à deux ou trois sessions de formation par an avec le groupement national des photographes de France. C'est indispensable ! » Le week-end dernier encore, il était à Pontmain pour une formation animée par le photographe Hollandais Henk Van Kooten.

Studio Chastel, centre commercial Pégase à Laval. Tél. 02 43 53 59 47. www.studiochastel.com

UA-48315497-1